Handicap : le festival Détonation en mode “All Access”

Handicap : le festival Détonation en mode “All Access”

© Rémi Bolard

© Rémi Bolard

France 3 Bourgogne-Franche-Comte

Par Clément Jeannin

 

Le "All Access", en musique, c'est ce fameux badge qui vous donne le droit de vous rendre de partout dans les coulisses d'un concert. Pour les personnes en situation de handicap, les festivals ont parfois été de vraies galères. À Besançon, Détonation s'engage pour un confort maximal.

 

Le slogan du festival Détonation, c'est "Musique et Interactivité", mais le mot "accessibilité" pourrait être rajouté, tant le festival a fait des efforts vis-à-vis de son public à mobilité réduite. Il faut dire que le lieu où se déroulent les concerts, la friche des Prés de Vaux, à Besançon, est, à la base, loin d'être une sinécure, avec son sol en graviers.

Pour pouvoir assister dans de bonnes conditions aux concerts de Lomepal, d'Eddy de Pretto ou de Morcheeba, les 27/28/29 septembre prochains, les festivaliers seront tous sur le même plan, celui de l'équité.

"Les gens de la Rodia (c'est la salle des  Musiques Actuelles qui s'occupe du festival) ont eu la bonne démarche", explique Rachel Payan, de l'APF France handicap. "Ils sont venus nous voir en nous demandant un audit sur ce qui pourrait manquer au site au niveau accessibilité." 


La partie la plus proche de l’entrée du site du parking est désormais réservée aux personnes en situation de handicap avec un accès viabilisé jusqu’à l’entrée du festival.

Un stand d’accueil PMR (personnes à mobilité réduite) à l’entrée du site assurera l’accès privatif de WC adaptés et le prêt de fauteuils. Une plateforme PMR permettra de profiter des concerts de la grande scène.

Les personnes en situation de handicap titulaires d’une carte d’invalidité faisant mention d’un besoin d’accompagnement peuvent bénéficier d’un accès gratuit pour leur accompagnateur (en fonction des places disponibles).

Une page du site internet du festival est enfin dédiée à toutes les informations concernant le public en situation de handicap.
 
"Avec l'APF France handicap, il s'agit d'un vrai projet inclusif", précise le Monsieur accessibilité de la Rodia, Philippe Angelot. "C'est à dire qu'on ne se limite pas à balayer un chemin d'accès entre les scènes pour les fauteuils. Notre but est aussi de faire des actions culturelles auprès d'un public pour qui la notion de spectacle vivant peut parfois engendrer des craintes. Ce n'est pas toujours simple de se rendre aux concerts, c'est pourquoi nous organisons des visites à la Rodia à destination des personnes à mobilité réduite."

C'est d'ailleurs pour cela que la salle de musiques actuelles va être en travaux dans les mois qui viennent, pour permettre la création dans la grande salle d'une vraie plate-forme pour les PMR.

Écrire un commentaire

Optionnel