29/02/2012

"Dans la peau d'un handicapé" sur France 4

Intitulé "Dans la peau d'un handicapé" le programme en 4 épisodes diffusé à partir de ce soir sur France 4 confronte trois personnes valides au monde du handicap. Chacune dans un fauteuil roulant elles vont vivre les joies des transports en commun, l'accès restreint à une salle de spectacle ou le regard des gens posé sur elles. La série documentaire se veut optimiste et espère changer la façon dont sont considerées les personnes en situations de handicap. Le blog du magasine "Faire Face" a posé 3 questions à Olivier Hallé, producteur de cette "série du réel" réalisée par Stéphanie Pelletier :


D’où vous est venue l’idée de cette série sur le handicap moteur ?

Olivier Hallé : En 2007, j’avais déjà produit un documentaire intitulé Dans la Peau d’un noir. Grâce à des caméras cachées, on montrait les discriminations dont sont victimes des personnes à la recherche d’emploi, d’un appartement ou à l’entrée d’une boîte de nuit simplement du fait de leur couleur de peau. J’ai voulu renouveler l’expérience avec le handicap. Comment comprendre le regard que la société porte sur les personnes en situation de handicap tant qu’on ne l’a pas soi-même vécu ?


De toutes les situations dans lesquelles vous avez plongé vos trois "cobayes", laquelle vous a le plus marqué ?

O.H. : Ce que je retiens de toutes ces expériences, c’est que tout le monde essaie de se donner bonne conscience sans vraiment chercher à comprendre la réalité d’une vie en fauteuil roulant. Par exemple, l’Olympia est certes accessible conformément à ce que prévoit la loi de 2005 mais les personnes sont "parquées" à des places réservées sans autre choix possible. C’est très frustrant.

 

Comment avez-vous sélectionné Audrey, la jeune femme paraplégique, fil rouge de la série ?

O.H. : Pour que l’expérience ait du sens, il fallait trouver une personne handicapée qui accompagne les trois jeunes valides. Audrey incarne bien le ton que nous souhaitions donner à la série : ni pleurnichard, ni misérabiliste mais positif et même drôle. Et puis, elle fait voler en éclats tous les stéréotypes sur le handicap. Comme les autres témoins qui jalonnent la série, sa vie ne s’est pas arrêtée à partir du moment où elle s’est retrouvée en fauteuil. Bien au contraire !

 

Sans avoir vu le programme nous pouvons d'ores et déjà regretter le titre un peu maladroit. En effet "Dans la peau d'une personne handicapée" aurait été plus approprié. A vos télécommandes !

 

Les commentaires sont fermés.